Douleur aux ovaires et difficulté à tomber enceinte : que faire ?

L’endométriose est une maladie gynécologique chronique et récidivante caractérisée par des douleurs aux ovaires intenses.

Cette maladie est la cause de souffrance chez bon nombre de femmes, non seulement en raison des douleurs, mais aussi et surtout parce que cela peut entraîner des difficultés pour enfanter.

Les douleurs aux ovaires font partie des premiers signes d’alerte à l’endométriose.

Douleur aux ovaires et difficulté à tomber enceinte que faire

Il importe donc de faire ressortir des solutions aux douleurs aux ovaires pour permettre aux femmes de garder l’espoir de tomber enceinte naturellement.

Les solutions naturelles à l’endométriose

Bien vrai que les traitements classiques sont efficaces contre l’endométriose.

Toutefois, des solutions naturelles peuvent être trouvées.

Il faut préciser que des traitements spécifiques contre cette maladie n’existent pas encore.

Il est donc important de savoir de quoi il s’agit pour se protéger.

L’ostéopathie

Cette méthode permet de relancer le dynamisme interne de certaines zones stratégiques du corps de la femme, à savoir le pelvis, le bassin, la colonne vertébrale, le périnée entre autres.

Grâce à l’ostéopathie, les sensations de douleurs sont réduites de façon considérable pour soulager celle qui en souffre.

Il faut préciser qu’il s’agit de manipulations du système musculo-squelettique à l’aide de techniques de relâchement.

Le yoga

Il est question d’une méthode naturelle qui est prisée.

Elle permet non seulement de se détendre, mais aussi de traiter les douleurs aux ovaires.

Grâce à des postures spécifiques et des exercices de respiration, la femme peut parvenir à l’équilibre hormonal.

Il s’avère que cet état est propice à la réduction du stress et des sensations de douleurs.

La phytothérapie

Les plantes ont toujours été à la base des soins à travers les civilisations et les époques.

Aujourd’hui, elles se montrent toujours efficaces, notamment par la phytothérapie.

Les plantes peuvent dès lors être utilisées sous forme d’huiles essentielles, d’infusions ou de décoctions.

En guise d’illustration, les feuilles de framboisier ont des effets de régulation du cycle menstruel.

Cela permet de freiner ou d’empêcher l’apparition de l’endométriose chez la femme.

Cependant, les traitements spécifiques en chirurgie ou par le biais de médicaments sont également à considérer.

Le thermalisme

Il s’agit bien d’une méthode basée sur la température ambiante.

En vous rendant dans une station thermale, vous pouvez réguler votre cycle mensuel afin de prévenir les douleurs ovaires, voire les soulager si d’aventure elles sont présentes.

Ainsi, des cures sont recommandées plusieurs fois dans l’année.

Cela constitue à la fois une méthode préventive, curative et aussi de détente.

Les traitements de l’endométriose

D’emblée, il convient de préciser que pour l’heure, il n’existe pas de traitements définitifs à l’endométriose.

En général, les douleurs aux ovaires s’estompent progressivement jusqu’à l’âge de la ménopause.

Toutefois, un suivi régulier peut être nécessaire pour soulager la peine de la femme.

En plus, d’autres traitements vont dans le même sens.

Comme traitements, il y a notamment celui faisant intervenir la chirurgie, mais aussi celui qui se réalise à travers des médicaments.

Le traitement chirurgical consiste en une opération se faisant par cœlioscopie.

Bien souvent, il est indispensable que la chirurgie soit complète pour éviter tout risque de récidive.

Au cours du traitement, l’ensemble des kystes, des adhérences et des autres nodules est ôté du corps de la femme.

Le traitement médical quant à lui n’intervient qu’en cas d’impossibilité de la chirurgie.

Il agit directement sur les douleurs en mettant au repos les ovaires.

Quelques fois, il agit de façon ciblée sur le rétrécissement des lésions.

Les médicaments prescrits par le médecin sont des pilules œstro-progestatives à prendre en continu ou des progestatifs suivant la même fréquence, voire des injections d’analogue de la Gn-RH pendant environ 3 à 4 mois.

Le traitement hormonal réside dans la privation de l’hormone féminine, à savoir l’œstrogène.

Il s’avère en effet que le fait d’empêcher la venue des règles permet de soulager considérablement les douleurs aux ovaires.

De ce fait, la prise de pilules ou encore la pose d’un stérilet va réduire les lésions de l’endomètre et empêcher des micros saignements intra ovariens.

Est-il possible de tomber enceinte avec des douleurs aux ovaires ?

Fort heureusement, les femmes peuvent être rassurées.

Il est en effet tout à fait possible de tomber enceinte pour la plupart des femmes atteintes d’endométriose.

Le taux de réussite est élevé dès lors que de bonnes stratégies de traitement sont appliquées.

Pour toutes celles qui souffrent de douleurs aux ovaires et qui ont des difficultés pour tomber enceinte, les traitements chirurgicaux ou médicaux, suivant le cas, permettent de pallier ce souci.

En clair, il sera nécessaire de veiller à adopter les solutions qui vous conviennent pour parvenir à enfanter, même si vous ressentez des douleurs aux ovaires.


Articles connexes :

Ventre gonflé et douleurs intestinales : que faire ?